A Chronological Odyssey 2

A Chronological Odyssey

Ce coffret de six disques, publiés sous son propre label « Piano 21 », représente une somme de travail d’analyse de l’œuvre de Ludwig van Beethoven, et de ses transcriptions ultérieures pour le piano, assez inédite.
Ainsi que l’annonce le pianiste, le programme comporte une sélection d’œuvres originales connues dont 8 sonates, les 32 Variations, ainsi que des transcriptions rares telles que les sonates pour violon et piano : « Kreutzer », « Le Printemps », sans omettre des mouvements de quatuors.
Mais il y a aussi le petit ballet transcrit par Beethoven lui-même, le ballet «chevaleresque », les 2 Préludes dans les 12 tons majeurs, l’Adagio de la Symphonie n°9 transcrit par Richard Wagner, ou bien encore le final du Concerto pour violon transcrit par Franz Kullak.

Ce marathon pianistique et chronologique Beethovenien débute tout normalement par une œuvre de prime jeunesse (Beethoven les aurait composées à l’âge de dix ans) : les 9 variations pour clavier (initialement composées pour le clavecin) sur une marche de Dressler.

D’emblée on se rappelle l’élégance et la finesse de la pianiste française Cécile Ousset.
Cyprien Katsaris adopte un tempo légèrement plus rapide et d’une grande fluidité, ce qui confère à ces variations une grande homogénéité. Faudrait-il au contraire démarrer de façon plus martiale pour garder à l’esprit qu’il s’agit bien d’une marche ?Je n’en suis pas personnellement convaincu et j’adhère complètement à la vision qu’en livre ici le pianiste marseillais privilégiant la délicatesse du phrasé et la richesse des timbres. Cette introduction est d’ailleurs évocatrice de l’intégralité de ce coffret de six disques.

Certaines composition du jeune Beethoven sont rarement jouées et enregistrées. C’est le cas de la musique pour un ballet de chevalier (« Musik au einem Ritterballet ») dont la version originale pour orchestre est déjà rare, et la transcription pour piano encore davantage… cette musique introductrice de la richesse de l’œuvre de Beethoven, si elle ne comporte pas d’intérêt particulier permet néanmoins de retracer son parcours et ses influences.Il faut attendre la première sonate pour goûter à la puissance du compositeur allemand.
C’est à la fois une explosion de tonalités saturées, et une déclamation enflammée et dansante au Maestro Haydn. On y retrouve également l’influence de Mozart, spécialement dans l’allegro. Katsaris y dévoile une sensibilité confondante et un touché particulièrement tonique.

En comparaison, la version de Stephen Kovacevich, plus rapide, reste bien moins émouvante… En revanche, Katsaris ne parvient pas à délivrer le raffinement et la respiration d’un Fazil Say ou encore moins d’un Wilhelm Kempff.Le pianiste français affiche moins de retenue et réussit pourtant à susciter l’intérêt de l’auditeur par sa formidable énergie dans le prestissimo. Impact et articulation, sans doute des caractéristiques essentielles du jeu de Cyprien Katsaris, mais doublées d’un sens de la nuance et du phrasé en tous points remarquable…
On pourrait bien évidemment noircir des pages entières autour de cette sélection originale et exaltante, et je sortirais complètement du format de nos critiques.Rajoutons donc seulement que l’émotion résulte aussi d’une prise de son soignée permettant de capter les plus infimes nuances du jeu du Beichstein D-282 grand concert, grâce à de superlatifs micros Neumann et des électroniques Lavardin.

Et que si l’année de commémoration des 250 ans compte déjà beaucoup de propositions, peu sans doute seront à la hauteur de ce fabuleux travail de recherche historique, mais aussi de recherche de sens, servi par une exécution artistique et technique de grande classe. Bravissimo !

 Ingénieur du son : Nikolaos SamaltanosEditeur/Label: Piano 21Année: 2019Genre: ClassiqueIntérêt du format HD (Exceptionnel, Réel, Discutable): Format CD uniquement.

  • Titre: Beethoven : A Chronological Odyssey / coffret de 6 CD
  • Artiste: Cyprien Katsaris (piano)
  • Format: PCM 16 bit – 44,1 kHz
  •  Ingénieur du son : Nikolaos Samaltanos
  • Editeur/Label: Piano 21
  • Année: 2019
  • Genre: Classique
  • Intérêt du format HD (Exceptionnel, Réel, Discutable): Format CD uniquement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 1 =

Retour haut de page