AM

Beethoven for Three

Cet album fait partie des effets secondaires du Covid. Les orchestres n’ayant pas le droit de se réunir pendant la pandémie, Yo-Yo Ma eut l’idée de « prendre la chance » de jouer des transcriptions des symphonies de Beethoven pour formation réduite.

Au programme les symphonies de Beethoven 2 et 5. La transcription pour trio de la symphonie 2 a été écrite par Ferdinand Ries, élève de Beethoven , celle de la symphonie 5 par Colin Matthews.

Cependant, ni Ries ni Matthews n’ont le génie de Liszt quand ce dernier transcrit la cinquième symphonie pour piano seul! Bien sur, on aurait pu s’attendre à ce que 3 musiciens émérites transcendent ces transcriptions pour en faire jaillir le génie de Beethoven. Mais hélas, à mon avis, cela n’a pas été le cas.

Yo-Yo Ma, Emanuel Ax et Leonidas Kavakos nous livrent ne interprétation plutôt « conventionnelle ». La pulsation y est faible, l’articulation un peu plate, les contrastes modérés. On a presque l’impression que les musiciens s’excusent d’éventuellement nous déranger pendant notre sieste. On est à des années lumière de la pulsation d’un Toscanini ou plus récemment d’un John Elliot Gardiner, ou d’un Cyprien Katsaris au piano seul dans la transcription de Liszt. S’il y a bien un compositeur dont la musique est écrite pour déranger et surprendre, c’est bien Beethoven. J’aurais préféré que ce Trio me bouscule un peu plus. La musique de Beethoven est souvent brutale, mais notre monde est déjà tellement brutal qu’il est peut-être délicat d’en rajouter.

La prise de son est bonne en terme de timbres, avec la volonté visible de « ‘centrer » piano et violoncelle tout en confinant le violon à gauche.

  • Titre: Beethoven for Three
  • Artiste : Leonidas Kavakos violon, Emanuel Ax piano, Yo-Yo Ma
  • Format: CD, PCM 24/96
  • Ingénieur du son: NC
  • Editeur/Label: Sony Classical
  • Année: 2022
  • Genre: Classique
  • Intérêt du format HD (Exceptionnel, Réel, Discutable): Réel

Laisser un commentaire

quatre × cinq =