AM

Bruce Liu: Chopin

Lorsque j’ai écouté sur Youtube, presque par hasard, le premier Concerto de Chopin joué par Bruce Liu lors de la finale du Concours Chopin 2021, je suis resté hagard, totalement envahi par l’interprétation de ce gamin de 24 ans.

Élégance, rubato spontané, tact, énergie, tout son jeu convoque, mais sans jamais les imiter, les Dinu Lippati, Alfred Cortot, Samson François, Martha Argerich ou Arturo Benedetti Michelangeli. Aucune acrobatie ici, la technique extravagante est totalement cachée, jamais démonstrative.

L’album dont il est question ici est l’enregistrement en direct des différentes épreuves du Concours Chopin 2021, sauf, hélas, le concerto de la finale. Il faut bien avoir en tête qu’on est loin d’une prise de son studio ohm l’on peut découper différentes prises de son à la quadruple croche!! C’est direct et pendant l’un des concours les plus prestigieux!!

Bruce Liu, né à Paris de parents Chinois, devenu Canadien à l’âge de 6 ans, a donc remporté ce Concours Chopin 2021 sans réel débat, avec notamment unanimité du jury lors du second et troisième tour et le meilleur “score” cumulé à chaque tour, ce qui avec un jury de 16 membres est assez exceptionnel pour être noté.

Avec 4 Mazurkas, Bruce Liu nous plonge dans une intimité doucereuse avec des rappels à la réalité dansants et poétiques sans jamais aucune brutalité.

Dans l’étude Op.10 N°4 d’une difficulté technique incommensurable, le phrasé avec un legato surréaliste montre à quel point la technique n’est pas un but en soi. Dans cette étude, certains ont tendance à abuser de la pédale forte pour donner l’illusion du légato. Avec Bruce Liu, elle est utilisée avec une parcimonie extrême. C’est un déferlement qui ne perd jamais ni le phrasé ni le sens du discours.

Le nocturne op.27 N°1 commence par nous plonger petit à petit dans la prémonition de mort si caractéristique des nocturnes. Quand Bruce Liu nous en sort dans le passage central plus rythmé et quasiment dansant, c’est pour mieux nous y replonger à la reprise du thème initial, pour finalement nous donner une lueur d’espoir dans la conclusion de ce nocturne qui veut finalement ne pas nous faire broyer que du noir.

Comment ne pas penser à Dinu Lipatti dans la valse op.42: élégance, raffinement, lyrisme.

Les Variations sur “La ci darem la mano” de Mozart, si peu jouées, sont un grand moment de quasi espièglerie si peu courante chez Chopin.

En présence d’un tel musicien qui succède à Martha Argerich, Maurizio Pollini et Krystian Zimerman sur le podium du Concours Chopin, c’est avec beaucoup d’émotion que j’attribue à cet album Le Grand Frisson d’Audiophile Magazine.

Bruce Liu: Chopin 2
  • Titre: Chopin
  • Artistes: Bruce Liu
  • Format: PCM 24/96 et CD
  • Ingénieur du son:  NC
  • Editeur/Label: Deutsche Grammophon
  • Année: 2021
  • Genre: Classique
  • Intérêt du format HD (Exceptionnel, Réel, Discutable): Réel

Laisser un commentaire

1 × deux =