AM

Elmira Darvarova & Vassily Lobanov : Masterpieces by Brahms, Franck, Clara Schumann and Vassily Lobanov.

C’est une distribution prestigieuse que de réunir Elmira Darvarova, premier violon du Metropolitan Opera, et Vassily Lobanov, pianiste émérite (il a été en outre le partenaire du duo de pianos de Sviatoslav Richter), et compositeur talentueux.

Le programme de ce disque est tout aussi remarquable partant des 3 romances de Clara Schumann pour violon et piano opus 22, puis honorant Johannes Brahms avec sa sonate numéro 3 opus 108, pour sa consacrer ensuite à une composition du pianiste russe (sonate pour violon et piano en 6 fragments opus 56, dédiée au grand violoniste Oleg Kagan, et commandée pour le Festival de Glasgow de 1989, mais jusqu’à présent jamais enregistrée), et finissant par la superbe sonate de César Franck.

La série des trois romances de Clara Schumann donnent le la : un joli vibrato pour autant sans chichi, accompagné d’un piano extrêmement solide, légèrement trop mat. 

C’est une prestation honnête, qui ne révolutionnera pas le genre, peut-être emprunte d’un certain conformisme, certainement de bon aloi au MET. 

La sonate numéro 3 de Brahms ne change pas davantage la donne et on aimerait que le piano s’émancipe un peu plus par rapport au violon, omniprésent. Mais la responsabilité de ce piano un peu terne est sans doute à mettre à l’actif de la prise de son. Dommage, car cela fait perdre un peu de légèreté à ce duo qui semble pourtant avoir les moyens techniques de proposer quelque chose de plus flamboyant.

Le Presto agitato finale semble néanmoins salutaire et les deux interprètes totalement libérés. Cette sonate numéro 3 se termine ainsi de bien belle façon.

Mais la perle de cet enregistrement est sans conteste la sonate composée par Vassily Lobanov.

Outre le changement brutal de répertoire, j’ai immédiatement apprécié dans l’équilibre tonal ce qui m’avait gêné précédemment. La prise de son est définitivement plus adaptée à ce style de musique très proche de ce que nous donne à entendre Arvo Pärt. 

C’est une œuvre terriblement noire. Certains disent que sa tonalité aurait été fortement influencée par la maladie d’Oleg Kagan.

La sonate en 6 fragments commence par un chant désespéré, une lamentation d’un violon ponctué par quelques notes minimalistes du piano de Lobanov qui se transforment progressivement en une forme d’écho. Le second fragment fait place à une tension croissante appuyée par un piano martelant ses notes graves. L’andante suivant ramène un certain calme mais le chant du violon est toujours aussi désespéré bien que plus apaisé, tandis que l’Adagio alterne lamentations et cris de désespoir martelés au piano.

Le cinquième fragment « Presto » semble encore plus agonisant et violent. Le sixième et dernier mouvement est celui de l’apaisement, mettant un point lyrique final avec peut être même une touche d’espoir…

La sonate de César Franck est décidément beaucoup jouée ces derniers temps. On retrouve un piano assez sombre et pesant, mais l’orientation impressionniste est somme toute assez cohérente ici avec cet équilibre entre noirceur du piano et luminosité du violon.

Le piano de Lobanov sait d’ailleurs se faire délicat à certains moments et la fusion entre les deux instruments fonctionne plutôt bien.

Elmira Darvarova est très convaincante, avec un jeu fluide et assez droit, peut-être un peu trop linéaire parfois. Mais en globalité, elle tire un son très dense et énergique de son instrument, avec une virtuosité incontestable en fin d’Allegro.

La captation assez éloignée des instruments ne permet pas non plus de faire ressortir le plus grand niveau de détail (respirations, frottements de doigts, résonances du piano) mais sans non plus restituer beaucoup d’informations d’ambiance, mais est-ce bien essentiel ?

Ce qu’on retiendra de cet album est cette première au disque d’une sonate de Vassily Lobanov, qui mériterait de faire naître des émules et d’autres versions à l’avenir. Souhaitons-le.

  • Titre: Elmira Darvarova & Vassily Lobanov : Masterpieces by Brahms, Franck, Clara Schumann and Vassily Lobanov.
  • Artistes: Elmira Darvarova (violon), Vassily Lobanov (piano).
  • Format: PCM 16 bit, 44,1 kHz
  • Ingénieurs du son: Georg Bongartz, Ryan Streber.
  • Editeur/Label: Solo Musica.
  • Année: 2021
  • Genre: Musique classique.
  • Intérêt du format HD (Exceptionnel, Réel, Discutable): format CD uniquement.

Laisser un commentaire

un × deux =


gik