AM

Local Brass Quintet – Ravel / Debussy / Philippot

Ravel et Debussy arrangés pour une section de cuivres, vous conviendrez que ce n’est pas banal.

Et au delà de la curiosité et de l’originalité, le plus étonnant est que ça fonctionne même très bien !

Le compositeur et chef d’orchestre Gabriel Philippot signe ici la grande majorité des transpositions ainsi que trois danses spécialement écrites pour quintette de cuivres.

L’interprétation du deuxième mouvement du Quatuor pour cordes de Ravel en fa majeur nous surprend tant l’agilité du quintette Local Brass fait illusion et remplace presque avantageusement une formation de cordes trop conventionnelle. C’en est bluffant !

L’adaptation du concerto pour piano en sol majeur de Maurice Ravel est tout aussi surprenante tant le quintette remplace idéalement l’orchestre.

Les danses de Gabriel Philippot sont à l’inverse des autres compositions de l’album conçues pour les cuivres de la formation et cela permet de mettre en valeur la grande complémentarité et diversité du quintette.

La formation Local Brass arrive par la polyphonie à restituer cette atmosphère impressionniste typique qu’on a plutôt l’habitude d’entendre au piano.

Et puis il y a aussi cet attachement à cette musique française qui reste bien ancré sur l’intégralité de cet album. J’aurais pu craindre avant d’écouter l’adaptation du Don Quichotte à Dulcinée de Ravel qu’on puisse sombrer dans une caricature « flamenco-mariachi ». Mais il n’en est rien et l’esprit de la composition de Maurice Ravel est parfaitement conservée, dans une pureté et droiture à la française.

Le Prélude a l’après-midi d’un faune qui vient clore ce disque est particulièrement réussi : la trompette apporte la majesté et le lyrisme nécessaire à l’épanouissement de ce poème symphonique.

Il faut dire, et cela sans dévaloriser le travail réalisé pour adapter l’œuvre au quintette, que la partition originale fait la part belle aux instruments à vent. J’aurais sans doute apprécié qu’on puisse y insérer une harpe, mais le jeu de la pianiste est suffisamment discret pour laisser la part belle aux cuivres.

C’est ainsi une superbe initiative et un défi gagné haut la main pour le quintette Local Brass.

La formation démontre une grande cohésion dans sa façon d’aborder le répertoire et cet aspect fusionnel permet de se laisser porter par la musique. Ce ne sont pas ici de simples miniatures mais une vraie palette sonore et impressionniste, qui nous envoûte totalement, d’un bout à l’autre de ce nouvel opus.

Un grand bravo !

  • Titre: Local Brass Quintet – Ravel / Debussy / Philippot.
  • Artiste : Local Brass Quintet.
  • Format: PCM 24 bit, 48 kHz.
  • Ingénieur du son: Valentin Couineau.
  • Editeur/Label: Klarthe.
  • Année: 2021
  • Genre: Classique.
  • Intérêt du format HD (Exceptionnel, Réel, Discutable): Réel.
Local Brass Quintet – Ravel / Debussy / Philippot 2

Laisser un commentaire

3 × 2 =