AM

Rites – Œuvres concertantes – Olivier Calmel

Chaque rare fois que j’écoute une production de cette qualité, je me dis que c’est presque honteux de devoir compter essentiellement sur de petits labels comme Klarthe pour défendre la musique contemporaine et la porter au firmament de la création musicale actuelle.
Klarthe est devenu en peu d’année finalement un très grand label pour la musique classique et contemporaine, tandis que des maisons historiques ont juste l’audace de reconnaître l’importance des travaux passés de John Williams vingt ans trop tard…
Ce qui devait être dit est écrit, et consacrons nous dès à présent à la critique de ce nouvel opus dédié aux œuvres concertantes d’Olivier Calmel.

Cet album commence par une symphonie concertante pour violoncelle et orchestre nommée « Rite of Peace ».
Cette symphonie concertante réunit le violoncelliste Xavier Phillips et l’orchestre Les Siècles sous la baguette de d’Aurélien Azan Zielinski.
Des les premières notes du violoncelle, on pense inévitablement à Dutilleux et son monde lointain. Et puis l’orchestre s’emballe, prend des couleurs pour nous rapprocher d’un univers à la Bernstein, à la structure rythmique très marquée.
Apparemment cette œuvre n’appartient à aucun style bien défini. Le troisième mouvement achève de nous en convaincre avec ses tonalités orientales nous faisant basculer dans le folklore traditionnel égyptien.
C’est tout simplement magnifique, de tous points de vue, qu’il s’agisse de la rythmique renvoyant de temps à autres au jazz symphonique, du somptueux patchwork de couleurs, ou bien encore de la prestation particulièrement convaincante du soliste, passant tour à tour d’un pur mode concertant, à celui d’accompagnement, et même d’improvisation.

La seconde œuvre au programme est un double concerto pour saxophone alto, piano, et orchestre à cordes, intitulée « Rhapsodie fantasmagorique sur docteur Jekyll et Mr Hyde ».
Les solistes sont Frédérique Lagarde au piano et Philippe Portejoie au saxophone alto. Sébastien Billard dirige l’Orchestre à cordes de la Garde Républicaine.
Là encore, impossible de classer cette œuvre ou de lui coller une étiquette.
Si je devais simplifier à l’extrême, je parlerais de jazz concertant, d’écriture hybride entre formation symphonique et jazz, terrain sur lequel certains grands noms du jazz se sont aventurés il y a quelques années, comme Chick Corea ou bien encore Billy Childs.
Cette forme d’écriture permet de révéler cette dualité entre côté clair et obscur du personnage.

« Call of Cthulhu » est un concerto fantastique pour quatuor de cors et orchestre. Il fait référence à la nouvelle de Howard Phillips Lovecraft du même nom.
Cette composition regroupant ici la Musique des Gardiens de la Paix dirigée par Gildas Harnois et le quatuor formé par Florian Le Bleis, Arnaud Délépine, David Harnois et Stéphane Peter, évoque le mythe des Grands Anciens, un univers particulièrement féerique et épique.
C’est aussi surtout une ambiance musicale cinématographique, faisant penser parfois à celle de John Williams, mais aussi à Gershwin et Bernstein.

« Wood Music » vient clore cet disque avec un concerto pour quintette à vent et orchestre, pièce courte en trois mouvements jouée par le quintette ArteCombo et l’ensemble Scoring Orchestra.
On retrouve encore ici une ambiance toute cinématographique, voire également de ballet. Olivier Calmel reconnaît d’ailleurs avoir voulu mettre en lumière les spécificités constitutives des œuvres les plus connues de John Williams.
Cette dernière composition prend une forme rhapsodique d’inspiration américaine, avec une pulsation particulièrement forte, à l’instar des grands opus modernes d’outre-Atlantique.

La qualité de l’interprétation, de l’écriture musicale sont appuyés sur ces enregistrements par un travail technique de prise de son remarquable.
J’apprécie depuis longtemps le travail d’Olivier Calmel, et ce dernier opus ne fait que renforcer mon admiration.
C’est indéniablement une superbe réalisation, avec une mention toute particulière à « Rite of Peace ». Un grand bravo doublé d’un Grand Frisson !

  • Titre: Rites – Œuvres concertantes – Olivier Calmel
  • Artistes : Xavier Phillips, Les Siècles, Aurélien Azan Zielinski, Duo Portejoie Lagarde, sébastien Billard, Orchestre à cordes de la Garde Républicaine, Quatuor A Tours de cors, Gildas Harnais, Musique des Gardiens de la Paix, ArteCombo, Scoring Orchestra.
  • Format: PCM 24 bit, 96 kHz.
  • Ingénieurs du son: Alix Ewald, Luc Fourneau, Alexandre Tanguy.
  • Editeur/Label: Klarthe.
  • Année: 2022
  • Genre: Musique Contemporaine.
  • Intérêt du format HD (Exceptionnel, Réel, Discutable): Réel.
Rites - Œuvres concertantes - Olivier Calmel 2

Laisser un commentaire

5 × quatre =