AM

Rock Believer, Scorpions

Malgré mon goût prononcé pour la musique dite classique, je suis aussi un amateur acharné de Rock. Deep Purple, Kiss, Queen, Pink Floyd ou les Rolling Stones ont bercé, si j’ose dire, mon adolescence, et je n’ai jamais cessé d’en écouter depuis 50 ans.

Après leur passage dans l’émission Taratata le 25 février dernier et des impressions en demi- teintes, j’ai écouté ce dernier opus des Scorpions et je suis resté sur ma faim.

Comment ne pas entendre un plagiat de « Highway Star » de Deep Purple, 1972, (en nettement moins bien) dans leur « Gas in the tank », 2022? Pas de chance, Machine Head de Deep Purple a été mon tout premier album de Rock.

Certes, Scorpions a retrouvé du rock pur en dur en s’éloignant de leur panoplie de ballades (une seule dans cet album) , il y a bien quelques pistes « sympas », mais bien trop de « business as usual ». Et encore…, le titre éponyme manque vraiment de pêche
Après 50 ans de carrière, j’ai toujours du mal à leur reconnaître un quelconque ADN. Ils semblent simplement vouloir répéter ce qu’ils ont déjà accompli, qui était intéressant il y a 50 ans mais dont les redites finissent par lasser.

Le titre de l’album est particulièrement bien choisi: le « believer », le croyant, répète inlassablement les mêmes mots et les mêmes gestes de son rituel. L’Eternité, c’est long, surtout vers la fin, comme l’a dit Woody Allen.

  • Titre: Rock believer
  • Artiste : Scorpions
  • Format: CD et PCM 24/96
  • Ingénieur du son: NC
  • Editeur/Label: Vertigo Berlin
  • Année: 2022
  • Genre: Rock
  • Intérêt du format HD (Exceptionnel, Réel, Discutable): Discutable

Laisser un commentaire

dix-sept − cinq =