AM

Sol & Pat

Rien n’est vraiment “habituel” dans cet album, depuis le choix d’oeuvres assez peu connues jusqu’à la présentation de Patricia Kopatchinskaja et de Sol Gabetta sous forme d’une discussion à batons rompus, allant jusqu’à signaler les fausses notes dans Rizoma de Francisco Coll, oeuvre créée lors de cet enregistrement ou nous raconter que le premier concert dont est issu cet album a eu lieu dans une église en même temps que des démonstrations de l’armée de l’air… suisse, puis de la tondeuse d’un voisin.

L’album est donc issu de deux concerts données en 2014 et 2018. Sol et Pat ont décidé de nous offrir le témoignage de 20 années de complicité et de travail.

Les duos violon-violoncelle ne sont pas très nombreux. Au programme, la sonate pour violon et violoncelle de Ravel dont le dépouillement, l’influence du jazz autant que celle de Stravinsky en font une oeuvre majeure. Elle est ici interprétée avec subtilité mais détermination, et la double volonté d’être fidèle à l’oeuvre tout en la mettant à la portée du plus grand nombre, en rendant par exemple perceptibles les alternances paires et impaires. Les prises de risque y sont innombrables, notamment pour les tempi, pour notre plus grand plaisir.

Le duo de Kodály, qui prend ses racines dans le folklore hongrois était sans doute connu de Ravel. Sol & Pat le cisèlent comme un diamant dans une sorte de compétition entre instruments mais avec une vision commune assez confondante. Cette interprétation est bien loin d’une quelconque “sagesse” souvent pratiquée dans d’autres versions, avec un audacieux mélange d’énergie, de lyrisme et de douceur.

Comme on aurait pu s’en douter après l’histoire de l’armée de l’air Suisse et de la tondeuse, l’humour et la parodie sont aussi au programme, avec “La fête au village” de Julien François Zbinden, caricature affectueuse de la fête nationale Suisse selon le compositeur lui-même, hélas décédé cette année à l’âge de 103 ans.

Des oeuvres de Widmann, Markowicz, Xenakis et Ligeti finissent d’ancrer cet album dans la période contemporaine.

La prise de son et le réalisme qui en résulte sont par ailleurs excellents.

Sol & Pat 2

Sur les tables des restaurants en Inde, se trouve souvent de la noix de coco râpée destinée aux “étrangers” afin de tenter de neutraliser les épices un peu raides d’un plat avant de passer au suivant.
De la la même manière, Sol et Pat ont parsemé leur album de quelques courtes compositions du 18ème siècle, Jean-Marie Leclair , CPE Bach et JS Bach.

Devant autant d’intelligence, de vision fusionnelle des oeuvres, de complicité, de talent, j’ai le plaisir non feint de décerner à Sol et Pat notre récompense “Grand Frisson”.

Sol & Pat 3
  • Titre: Sol & Pat
  • Artistes: Patricia Kopatchinskaja et Sol Gabetta
  • Format: PCM 24/96 et CD
  • Ingénieur du son:  Peter Laenger
  • Editeur/Label: Alpha Classics
  • Année: 2021
  • Genre: Classique et Contemporain
  • Intérêt du format HD (Exceptionnel, Réel, Discutable): Réel

Laisser un commentaire

onze − 11 =