Un moment musical chez les Schumann 2

Un moment musical chez les Schumann

Y-avait-il autant de complicité entre les deux frères Schumann (Georg et Camillo) qu’on en découvre chez Cyrielle Golin et Antoine Mourlas ?

Difficile à dire mais l’écoute des deux sonates pour piano et violoncelle (numéro 1 opus 59, et opus 19) nous le ferait croire bien volontiers.

Issus de la même classe de musique de chambre du prestigieux quatuor Ysaÿe au CRR de Paris dans des formations différentes, les deux interprètes partagent de toute évidence la même passion pour un répertoire relativement méconnu.

C’est un enregistrement aux tonalités très chaudes, mettant en lumière la ferveur des deux interprètes.

Alors que la sonate de Camillo Schumann affiche un style romantique assez conservateur, laissant deviner une forte inspiration Brahmsienne, la sonate du frère aîné Georg est sans doute plus ambitieuse.

Mais certains points communs ne sauraient être éludés, cette dernière s’inspirant assez directement de la première sonate opus 38 de Brahms dont elle partage la même tonalité, une coupe et une facture identiques. 

C’est également d’un lied de Brahms dont dérive le thème de son andante central…

Que vient donc faire Robert au beau milieu des deux représentants de la fratrie Schumann, avec les cinq pièces de style folk op. 102 ?

Sans doute du contraste apparaissent également mieux les ressemblances. Car le style “folk” n’est pas destiné à la seule démonstration de virtuosité mais plutôt comme la manière particulièrement lyrique de raconter un récit.

Fruits d’un musicien qui étudia le violoncelle dans sa prime jeunesse, ces cinq pièces ne sont finalement pas si éloignées dans l’intention du reste de l’album qu’elles n’y paraissent. Ces miniatures tirent non seulement leur attrait particulier du chant languissant du violoncelle, en particulier dans la troisième pièce, mais aussi des tonalités folkloriques hongroises et nordiques et que Schumann a rassemblés en dialogues des plus sophistiqués.

Et c’est bien là le dénominateur commun de ces trois compositions signées Schumann, celle d’un violoncelle insistant et chatoyant, uni à un piano élégant et raffiné, dans un discours musical simple et accessible au plus grand nombre.

Au delà de ces trois œuvres pour piano et violoncelle, qui sont autant de petits bijoux, la justesse d’une interprétation passionnée, l’excellente prise de son, tout contribue à faire de cet album une petite merveille.

  • Titre: Un moment musical chez les Schumann
  • Artistes: Cyrielle Golin (violoncelle), Antoine Mourlas (piano).
  • Format: PCM 24 bit – 96 kHz
  • Ingénieur du son : Jean-Christophe Banaszak
  • Editeur/Label: Klarthe
  • Année: 2019
  • Genre: Classique
  • Intérêt du format HD (Exceptionnel, Réel, Discutable): Réel.
Un moment musical chez les Schumann 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + sept =

Retour haut de page