AM

Vivid Audio Kaya 90

Cela faisait quelques temps que je n’avais plus testé une nouvelle réalisation de chez Vivid Audio.

Pourtant, j’ai une bonne connaissance de la marque. On peut même dire que je suis un vrai aficionado puisque j’ai possédé le haut de gamme de la série Oval, aujourd’hui arrêtée et remplacée par la gamme Kaya, les fameuses K1, puis le sommet des Giya, les G1, et enfin le modèle spécial des G1 Spirit, qui continue à faire mon bonheur au quotidien.

J’ai visité l’usine, rencontré plusieurs fois les associés Philippe Guttentag et Laurence Dickie, et même l’instigateur de cette association, l’ancien patron de B&W, Robert Trunz.

Autant dire que mon attachement à la marque ne remplit sans doute pas les critères d’une évaluation totalement objective.

Vivid Audio Kaya 90 2

Et puis comme c’est la mode de déclarer ses conflits d’intérêts, sachez que je me suis payé à chaque fois toutes les enceintes Vivid que j’ai possédées, que je ne suis pas associé au capital, que je ne reçois aucune rétro-commission ou encore des recettes publicitaires.

Alors, oui, ces enceintes sont chères.

Certains se font plaisir à collectionner des bolides de chez Porsche ou de chez Ferrari.
En ce qui me concerne, les Vivid Audio sont mes petits bolides de sport, un sport certes moins risqué mais tout autant vecteur de sensations fortes.

Chacun après tout prend du plaisir là où il veut bien le trouver.
Voilà pour le préambule…

La série Kaya conçue par Laurence Dickie permet de proposer une enceinte à prix plus raisonnable et avec une apparence plus passe-partout que celle des Giyas.

Vivid Audio Kaya 90 3
Modern interior of living room with wooden sideboard 3d rendering

La Kaya 90 est le vaisseau amiral de cette série. Elle est appelée ainsi en référence à son volume interne de 90 litres.
On s’aperçoit immédiatement que cette enceinte exploite, au même titre que les modèles inférieurs, pas mal de concepts tirés de la gamme Giya.

Ainsi, les Kaya 90 orent le même système de dissipation des résonances dans les bas médiums, à partir d’un profil plus mince et plus discret qui permettra peut-être d’attirer une autre clientèle.
La Kaya 90 n’en reste pas moins une enceinte aux lignes assez originales, et dont la forme galbée capte la lumière de superbe façon. Ce sont de vraies sculptures d’art moderne, tout en restant, il est vrai, moins exubérantes que les modèles de la série Giya.

La Kaya 90 est, malgré ses dimensions modestes, une colonne trois voies embarquant pas moins de six haut- parleurs. C’est donc une enceinte capable de s’adapter à des salles de dimensions moyennes ou grandes. Son format serait presque “passe-partout” si on fait abstraction du look quand même singulier.

Pour faire un tour d’horizon de la série Kaya, on trouve deux autres colonnes : une trois voies (Kaya 45) et une deux voies très fine (Kaya 25). La gamme compte également une bibliothèque deux voies, la Kaya S12, ainsi qu’une enceinte centrale home cinéma, la Kaya C35.

Pour en savoir plus, consultez le magazine !

Vos questions et commentaires sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

14 − douze =