AM

Yate

La “dématérialisation” a sans doute simplifié le rangement d’une volumineuse bibliothèque audio. Ceux qui ont commencé très tôt la dématérialisation “rangeaient” simplement leurs albums avec des noms de dossiers significatifs (artiste, compositeur, genre,…) et une recherche sur leur ordinateur leur permettait de retrouver rapidement ce qu’ils cherchaient. D’ailleurs, 30 plus tard, un affichage “arborescent” reste une demande récurrente faite aux divers éditeurs de logiciels de pilotage de bibliothèques audio.

Mais si l’on souhaite quelque chose de plus “visuel” à partir d’une tablette ou d’un téléphone et ne pas “s’embêter” avec des noms de dossiers à rallonge et que l’on souhaite pouvoir effectuer des recherches un peu plus fines, alors il devient indispensable de “taguer” les pistes de sa bibliothèque audio.

Les albums achetés en ligne sont taggués. Sauf que, naturellement, les choix de tags effectués, ne correspondent jamais à vos propres choix. Pour de la musique dite “classique”, on va parfois se retrouver avec classical ou classique, mais jamais “baroque”, “opéra baroque” ou “concertos romantiques”, qui sont mes choix. Le compositeur va rarement figurer dans les tags, et s’il est fourni, il le sera avec des orthographes différentes, Mozart ou W.A. Mozart, ou Wolfgang Amadeus Mozart, et je ne parle pas des innombrables orthographes différentes pour les compositeurs russes!
La multiplication de noms différents pour désigner la même chose risque de progressivement complexifier l’utilisation de la bibliothèque audio.

Pour ceux qui souhaitent prendre 2 minutes pour taguer un album après un achat ou un rip de CD, il existe un logiciel, hélas uniquement sur Mac, absolument parfait. Il s’agit de Yate. Je l’ai acheté en… 2014 pour 20$, il a été régulièrement mis à jour depuis, sans débourser un centime de plus.

Yate 2

Yate est très simple d’utilisation, son ergonomie est excellente et ses fonctionnalités très poussées. Par exemple, on peut lui faire enregistrer ses propres “genres” et ne faut afficher que ceux là dans le menu en bas à droite.

Je ne vais pas indiquer ici l’ensemble de ses fonctionnalités que vous trouverez ici.

Pour ce logiciel très bien fait, très riche et très complet, qui a survécu aux multiples évolutions souvent radicales de OSX, cela me semblait être la moindre des choses que d’écrire ce petit article.

Laisser un commentaire

trois × 2 =


gik